Fondations, Soubassements et Triangles

Inspiré par les recherches de Barbara Jones de Amazon Nails en Angleterre, Tom a développé une approche où le pneu fonctionne comme un plot qui supporte le soubassement de 3 planches en forme de « U ».

Le Flexagone « flotte » donc sur la terre initialement terrassée. Les pneus sont posés sur du géotextile, ils sont tous mis à niveau et un fer à béton est enfoncé en leur centre avant de les remplir de graviers roulés (10-20). Ils sont ensuite emballés dans un par-vapeur pour les protéger des UV. Et une galette est vissée en haut du pneu pour accueillir le soubassement en « U ».

Pour minimiser le pont thermique dans cette partie du bâtiment, le « U » est rempli d’un isolant thermique ayant une bonne résistance à l’humidité qui peut être de formes diverses et même issu de récupération (bouteilles plastiques écrasées, vieux vêtements, filets de protection des vergers, copeaux de bois de scierie, etc.).

Ce concept favorise le recyclage, minimise l’empreinte laissée sur le sol lors de la conception d’une maison et remplace la fondation.

Cette technique peut être une solution pour les constructions en régions sismiques car elle permet d’avoir des soubassements souples qui s’adaptent aux éventuels mouvements de terrain. La maison « flotte » sur le sol.

Ce système est extrêmement résistant, à en croire les derniers tests réalisés dans le laboratoire de l’IUT de Génie Civil de Grenoble.

Les triangles sont les liants entre les murs. Ils définissent l’angle entre les murs de la construction Flexagonale. L’angle a été rechercher pour limiter au plus les contraintes structurelles, maximiser le contreventements et fournir un effet de ceinturage à la construction. C’est pourquoi le triangle équilatéral est à la base de la construction Flexagonale, mettez un triangle équilatéral entre chaque murs, vous avez un hexagone !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.